SRFACE in Brittany – Jeroen Coppens

Scroll down for english version.

© Jan Bijl

Pour bien finir l’année, l’équipe de SRFACE et ses ambassadeurs sont partis prendre l’air en Bretagne. Quand on a vu la vidéo de leur trip, ça nous a donné envie de quitter Paris, sauter dans la voiture et partir vers l’ouest.
On a bavardé avec Jeroen Coppens, l’un des fondateurs de la marque néerlandaise.

Wrecked : Qui a participé à votre surf trip en Bretagne ? Peux-tu nous présenter l’équipe ?

Jeroen
: Nous voulions réunir l’équipe des ambassadeurs d’Europe du Nord. Pour SRFACE, les ambassadeurs sont très importants pour le développement de nos produits et de notre marque. Tout comme les clients avec qui nous parlons dans notre chat en ligne, ils nous fournissent de précieuses informations sur nos produits. Nous améliorons continuellement nos produits grâce à leurs commentaires. Comme chaque surf trip, celui-ci a été planifié un peu à la dernière minute pour être certain d’avoir de bonnes conditions. Tout le monde n’a donc pas pu se libérer et se joindre à nous. Finalement, nous sommes partis avec Augustin Graignic, Bazile Pinel, Erik Ringelberg, Nina Moerdijk et Benedicte Emery. Augustin et Bénédicte viennent de Bretagne, Bazile et Pierre sont de Normandie. Le reste, dont je fais partie, est venu des Pays-Bas. Avec notre photographe Jan Bijl, et le filmeur Pierre LEBOUCHER, nous avons passé une semaine dans le Finistère. 

W : Comment avez-vous choisi la Bretagne parmi toutes les destinations possibles ?

J
: Nous avons beaucoup aimé les paysages et l’endroit offre de nombreuses options pour trouver des conditions offshore. Ca peut aussi supporter à la fois petites et grosses houles.

© Jan Bijl

W : Comment ça s’est-il passé là-bas ? Vous avez l’air d’avoir passé un bon moment si j’en juge par la vidéo que vous avez diffusée.

J
: En fait, on est arrivé en Bretagne pendant une grosse tempête, les vagues étaient énormes le premier jour, environ 6-7 mètres sur Windguru et un vent de 50 nœuds. Le lendemain, l’océan a commencé à se calmer et nous avons eu quelques bonnes sessions autour de la Torche. Les jours suivants, nous avons eu de bonnes conditions sur les reefs et quand les vagues sont devenues plus petites, c’était parfait pour le longboard.

W : Peux-tu nous parler de SRFACE ? Comment ça a commencé ?

J
: SRFACE offre une alternative pour acheter une combinaison vraiment haut de gamme à un prix plus abordable. Un choix facile : une meilleure qualité, un meilleur prix, un meilleur service et une meilleure garantie. Notre priorité absolue était et reste de fabriquer une combinaison haut de gamme qui puisse vraiment égaler et même dépasser les lignes haut de gamme des marques les plus connues. Avec SRFACE, nous voulons prendre un chemin différent et mettre en avant, disons, le « vrai » surfeur. Ce sont des gars et des filles comme nous, qui aiment simplement le surf et qui veulent aller à l’eau autant que possible, sans nécessairement participer à des compét